Témoignages

La pollution électromagnétique, c’est comme le bruit : ça fatigue, ça sape notre énergie, mais on s’y habitue... tant bien que mal ! L’habitat est notre principal lieu de ressourcement : c’est pourquoi l’élimination des champs parasites peut grandement améliorer notre récupération. Les nuits sont plus reposantes, on repart du bon pied ! C'est la même chose sur le lieu de travail : diminuer l’exposition aux ondes électromagnétiques permet de gagner en efficacité. A la clef, moins de stress et une meilleure résistance à la fatigue. Je l’ai constaté depuis 10 ans dans ma vie professionnelle et à la maison, les améliorations sont nettes.

Arnaud VERNE - 39 ans

Dirigeant de la société L’Arbre de Vie, spécialisée dans la distribution de plantes et de compléments alimentaires

On ne comprend pas pourquoi on est fatiguée, pourquoi il devient si difficile de réfléchir, pourquoi on est essoufflée et tout effort physique demande autant d’énergie. Jusqu’à réaliser que la box Wifi trône à portée de main sur le bureau, qu’elle est allumée en permanence à la maison juste à côté de la chambre où le sommeil devrait être réparateur, mais ne l’est plus. Sans compter toutes les autres pollutions qui nous entourent perpétuellement contre lesquelles il est difficile de lutter, car on ne les connaît ni ne les voit. L’heure du bilan est venue et avec les premières mesures de protection, la santé s’améliore et la forme revient.

Anne-Marie Durand - 64 ans

PDG de la société ACM pendant 30 ans, retraitée depuis 18 mois

Aujourd’hui, on ne peut plus le nier : nous baignons dans les ondes. Pour pouvoir utiliser les nouvelles technologies en toute sécurité, misons sur l’hygiène électromagnétique ! Je ne peux que conseiller à tout un chacun de faire réaliser un diagnostic électromagnétique rigoureux et scientifique, avec des appareils de mesure étalonnés. Seul un professionnel bien formé pourra dégager des solutions techniques qui permettront, le cas échéant, de ramener la charge électromagnétique d’un lieu à un niveau compatible avec la santé humaine.

Marie-Laurence Drillon - 48 ans

Je n’en croyais pas mes yeux !

Gravement insomniaque depuis plusieurs années (après toute une batterie d’examens qui ont permis d’éliminer les causes les plus courantes comme un problème de voile de palais, il s’avère que c’est mon « disque dur », alias mon cerveau, qui est en cause).
Sujette depuis 2013 à des « absences » diagnostiquées d’abord « ictus amnésique » puis réévaluées en « crises d’épilepsie » (cette maladie liée au cerveau peut en effet avoir ce type de manifestation), victime récemment d’un effet visuel en « kaléidoscope » (l’ophtalmo m’a dit dit que cela venait du cerveau et que certains des tableaux du peintre Kandinsky pouvaient suggérer qu’il en était atteint)… …je me suis demandée ce qui pouvait ainsi impacter mon cerveau qui, par ailleurs, marche plutôt bien…
Après différentes recherches, je décide d’aller voir du côté des ondes électromagnétiques dont j’ai entendu dire qu’elles posaient problème dans bien des cas et en particulier dans le domaine cérébral. M. Leclerc, d’Ondes et Prévention, vient faire un diagnostic  à mon domicile dans les Yvelines : ses instruments de mesure trouvent ici et là divers points très négatifs (dont des ondes provenant d’un relais téléphonique à travers la fenêtre du salon). Mais le plus impressionnant, c’est mon « coin ordi » où je passe souvent des jours entiers pour mon activité professionnelle (je fais beaucoup de recherches sur Internet pour préparer des conférences en histoire de l’art) : après diverses manipulations comme des changements de câbles, un des instruments qui indiquait en l’état usuel de mon plan travail 8 500 unités (ne me demandez pas lesquelles !!), est descendu à 150 !! Depuis lors, mon sommeil s’est amélioré...En moyenne, j’ai augmenté d’une heure et demi ma nuit (5 heures 30 au lieu de 4, ce qui, pour moi est énorme ! et parfois je fais même une nuit complète de 7 à 8 heures !)… et j’espère bien ne plus avoir d’autres fonctionnements erratiques dus à mon cerveau ! Merci, Ondes et Prévention !

Annick Neveux