Lifi : Quels sont les effets sur la santé ?

Différence entre Wifi et Lifi


Aujourd’hui, tout le monde connaît le Wifi, la technologie sans fil qui permet d’envoyer des emails depuis un ordinateur portable sans fil ou encore depuis un téléphone portable ou une tablette. Le Wifi connaît un tel succès parce qu’il a l’avantage de traverser les murs, ce qui permet d’assurer la transmission du signal et de le capter presque partout dans un logement. Presque tout le monde a un modem ou une box chez lui. Lorsque le Wifi est activé/allumé dessus, le modem ou la box émet des hautes fréquences en permanence. Or, il faut savoir que le Conseil de l’Europe a classé les radiofréquences comme cancérigènes possibles. Pour que le modem ou la box n’émette pas, il faut désactiver le Wifi dessus ou encore complètement débrancher l’appareil. 
Venons-en maintenant à la technologie du Lifi qui est une technologie complémentaire au Wifi. Le Lifi fait l’objet de recherches depuis une dizaine d’années environ. En avril 2016, EdF a lancé un projet d'éclairage en extérieur avec la technologie Lifi dans le quartier Camille Claudel de Palaiseau. Par ailleurs, en février 2018 s’est tenue au Palais Brongniart, à Paris, la première édition du Global Lifi Congress, un congrès international consacré au Lifi et qui a permis aux chercheurs et aux industriels de créer des synergies pour développer le Lifi. Le Lifi fonctionne avec la lumière électrique et ne pulse pas de hautes fréquences.
Selon certains scientifiques, le Wifi présente des dangers pour la santé, en raison de sa technologie qui pulse des hautes fréquences (lien vers mon texte Wifi). Toujours selon ces scientifiques, le Lifi quant à lui ne présenterait pas de risques pour la santé, même si le système demeure perfectible, comme nous l’expliquerons plus bas. Quoi qu’il en soit, par son canal de transmission qui est la lumière, le Lifi constitue une bonne alternative au Wifi.

 

Fonctionnement du Lifi

Le Lifi fonctionne par ondes lumineuses et transmet les données par la lumière électrique et non pas par ondes radio (c’est-à-dire qu’il n’utilise pas de hautes fréquences comme dans le cas du Wifi). Le Lifi n’aurait pas d’impact sur notre santé. Pour faire fonctionner le Lifi, il suffit de positionner un spot lumineux au centre de la pièce et de le raccorder à votre modem par câble. Il existe plusieurs rayons de diffusion du Lifi : cela va de un mètre carré pour une lampe de bureau Lifi à plus de vingt-sept  mètres carrés par zone pour seize utilisateurs. Il est bien entendu possible d'avoir plusieurs zones Lifi au sein d'un même bâtiment. Dans ce cas, le Lifi fonctionnera uniquement dans ces zones de réception. Aujourd'hui, pour se connecter en Lifi, il suffit de mettre un adaptateur sur votre tablette ou votre ordinateur, afin de le rendre compatible au système Lifi. Une autre possibilité consiste à s’équiper d’une lampe Lifi, par exemple de l’entreprise Oledcomm, qui ne nécessite pas l’installation de cône lumineux. Il s’agit donc d’un système transportable, qui fait également luminothérapie, mais qui a l’inconvénient de n’émettre que sur un mètre carré.

Le Lifi fonctionne sur le principe d’informations entrantes et/ou sortantes. Les informations entrantes sont celles que vous recevez sur vos objets numériques. Les informations sortantes sont celles que vous envoyez depuis ces objets numériques. Dans certains cas bien précises, par exemple la diffusion de publicités ou d’annonces, ou encore les audioguides de musées, les informations sont transmises au moyen de la technologie du VLC (visible Light communication) qui permet la géolocalisation de la personne par son téléphone portable. Le VLC pourrait s’avérer très utile aux personnes aveugles ou malvoyantes dans les stations de métro par exemple. Si la technologie du VLC permet la transmission d’informations entrantes ou descendantes, elle ne permet pas l’envoi d’informations sortantes ou montantes.

Le Lifi ne remplacera pas totalement le Wifi, dans la mesure où sa portée est moindre, puisqu’il fonctionne sur le principe de cônes lumineux ou rayons de réception qui ne couvrent pas plus de 27 ou 28 mètres carrés.

L’avenir du Lifi 

Le Lifi devrait voir son essor pour le grand public d'ici un an avec l'apparition des premiers téléphones portables en  Lifi qui seront équipés de capteurs particuliers qui permettront l’accès à cette technologie sans devoir ajouter d’adaptateur. On voit également des sièges connectés apparaître depuis peu dans les gares et les aéroports, ou encore des serrures de porte en Lifi. Par ailleurs, le premier vol aérien avec Lifi Max intégré sur une partie de l’avion vient d'avoir lieu. Les fournisseurs de Lifi ont de plus en plus de demandes d’installation du Lifi dans les crèches, car cette technologie est compatible avec la loi Abeille (mettre le lien de mon site). Le Lifi a de l’avenir dans l’infrastructure publique, par exemple dans l’installation de réverbères en Lifi. Certaines villes comme Issy-les-Moulineaux explorent la piste d’une connexion en Lifi, dans le cadre du projet européen  nommé « Internet of Radio Light » (IoRL).

Lifi et rapidité

Le Lifi fonctionne avec un temps de latence très court et est très rapide. Des tests sont actuellement en cours pour atteindre les 200 Gb/seconde. Le seuil des 200 Gb/seconde sera atteint en 2021 et cette étape ira de pair avec une miniaturisation de la technologie. Lorsque la technologie sera aboutie, le Lifi permettra d’atteindre les 400 GB/seconde et sera donc beaucoup plus rapide que le Wifi.

Lifi et sécurité

Les informations transmises en ifi sont bien plus sécurisées qu'avec le Wifi, car elles ne peuvent être réceptionnées que dans le rayon de diffusion du cône lumineux du Lifi. De ce fait, il est impossible de pirater des informations à l'extérieur du cône. De la même manière, il est impossible de pirater des informations en se plaçant derrière un mur ou derrière les vitres,  donc depuis l'extérieur d'un bâtiment. Les métiers ayant un besoin optimal de sécurisation des données comme les avocats, les assureurs ou les militaires ont intérêt à privilégier le Lifi. Dans les pièces conçues comme des cages de faraday où les ondes hautes fréquences peuvent être nocives en raison de leur effet rebond sur les parois, la technologie du Lifi peut se révéler très utile.

Lifi et santé

Au vu des connaissances actuelles, le Lifi n'aurait pas d'impact sur la santé. La seule nuisance qui pourrait être établie est qu’il pourrait contribuer aux dégénérescences maculaires liées à l’âge du fait des LEDs de lumière bleue que la technologie utilise. Mais dans l’ensemble, au sens strict du terme, le Lifi est bien plus sûr que le Wifi quant à l'impact sur notre santé. Si nous désirons une technologie sans aucun impact, il ne reste que le fil, en somme la connexion RJ45 ou câble Ethernet qui sera encore plus sûre. 

Certains hôpitaux s'intéressent de près à la technologie Lifi comme le service de cardiologie du CH Stell de Rueil Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, ou l'hôpital de Perpignan. A Perpignan, l’établissement est équipé du système LiFi depuis 2014, mais il a également passé commande pour 12 lampes LiFiCare destinées à six de ses chambres. La technologie, branchée sur la tête de lit, module des signaux lumineux que l’on ne peut pas voir à l’œil nu, ce qui permet de transmettre en toute sécurité les données à l’ensemble des terminaux possédant un port USB. La connexion en Lifi est « conforme à la loi Abeille, c’est-à-dire sans ondes néfastes pour la santé ou qui nuiraient au fonctionnement des équipements médicaux ». Elle permet un accès au Web à tout le monde : « Le docteur peut accéder au dossier médical du patient en question […]. La seconde fonction de LiFiCare est de fournir au patient une connexion Internet ».

En conclusion, on peut dire que la technologie du Lifi est porteuse dans les centres hospitaliers, car elle permet de limiter l’exposition électromagnétique des patients qui ont souvent un système immunitaire déjà affaibli.

Maisons et bâtiments intelligents

Habiter une maison connectée sans s’empoisonner est possible. Une maison intelligente est une habitation dont les différents éléments (chauffage, éclairage, multiprises, alarmes, appareils de vidéosurveillance…) sont pilotables depuis des applications mobiles, disponibles sur smartphone ou sur tablette. Il est tout à fait possible d’avoir une maison connectée en ayant un environnement électromagnétique sain si l’on utilise le Lifi plutôt que le Wifi. On peut encore améliorer l’environnement en ajoutant au Lifi d’autres techniques afin de limiter son exposition électromagnétique. D’où l’importance de faire appel à un conseiller en environnement électromagnétique au tout début de votre projet de construction. Il faut également savoir que les ondes électromagnétiques ont tendance à être bien plus agressives dans des bâtiments dits écologiques ou HQE, (haute qualité environnementale) parce qu’il n’y a pas de fuite d’air dans les bâtiments écologiques et que les matériaux écologiques ont tendance à diffuser davantage les ondes

Lifi et écologie

Le Lifi fonctionne avec des ampoules LED qui consomment 80% d'électricité de moins qu’un éclairage classique. Le Lifi consommerait environ deux fois moins d'électricité qu'une borne Wifi. Et puis, avec le Lifi, on peut supprimer des bornes Wi-Fi...

En résumé

 

  • Le Lifi est bien plus sûr que le Wifi en ce qui concerne le piratage informatique
  • Le Lifi serait quasi inoffensif sauf éventuellement pour les yeux
  • Le Lifi est compatible avec la loi Abeille, même si le plus sûr reste la technologie filaire
  • Le Lifi va se démocratiser dans les années à venir, notamment dans les villes intelligentes et les entreprises.
  • Le Lifi pourrait se développer rapidement dans les entreprises et les milieux hospitaliers.