Certification HQE : comment l'obtenir ?

Ce qu’il faut savoir du label HQE

La certification HQE est valable aussi bien pour le secteur public que privé. On l’a instaurée surtout dans le but de mettre en avant le développement durable en misant sur des travaux de construction et de rénovation respectueux de l’environnement. L’objectif ? La baisse d’émissions de gaz à effet de serre.

L’occupant d’un logement qui respecte ces normes profite d’une gestion de ressources plus accrue avec une qualité de l’air nettement améliorée et une bonne économie d’énergie. Pour que ces objectifs soient respectés, il faut que le bien soit doté de mécanismes de limitation de la pollution et de consommation d’eau potable. Aussi, le logement doit avoir une bonne isolation thermique, sans ondes électromagnétiques.

Les principaux points à retenir de la certification HQE ?

  • Le respect des principes écologiques lors de la construction de bâtiments ;
  • Une meilleure gestion de l’énergie, de l’eau, de l’entretien, des déchets d’activité ;
  • Un confort acoustique et sonore ;
  • Un confort visuel et olfactif ;
  • De bonnes conditions sanitaires ;
  • Une excellente qualité de l’air et de l’eau.

Il est important de préciser que la certification HQE a pour but de limiter au maximum l’impact sur l’environnement d’une construction. De ce fait, les ondes électromagnétiques sont aussi réduites. La certification HQE, ou Haute Qualité Environnementale, atteste les constructions avant tout confortables et saines pour l’organisme. Toutefois, de multiples études et de nombreux points doivent être mis en avant pour cela, aussi bien en ce qui concerne les constructions neuves que les travaux de rénovation d’immeubles existants.

Les critères de base pour avoir une certification HQE

Il y a des critères de base afin de pouvoir bénéficier du certificat HQE ou Haute Qualité Environnementale. Au total, ils sont au nombre de 14. Ces cibles visent à réduire l’impact des constructions sur notre environnement tout en promouvant un intérieur confortable et pratique énergétiquement parlant. On recense donc 4 familles dont :

La cible d’éco-gestion

Ces critères sont surtout basés sur la gestion optimisée de l’eau, des déchets, de l’énergie et de l’entretien du logement.

La cible d’éco-construction

Ici, il est surtout question de réduire les déchets, la pollution et les nuisances sonores sur les chantiers de construction ou de rénovation. Il faut que le logement soit en parfaite communion avec l’environnement. Aussi, il faut utiliser des matériaux à 100 % écologiques. 

La cible de santé

Il est impératif que la qualité de l’air et de l’eau soit au top afin que les habitants puissent profiter de bonnes conditions sanitaires.

La cible de confort

Enfin, le confort doit être au rendez-vous pour avoir une certification HQE. Entre le confort visuel, le confort visuel, olfactif, acoustique et hygrothermique, vous êtes sûr de vivre dans un environnement de qualité.

Quelles sont les démarches à faire pour avoir une démarche HQE ?

C’est un organisme indépendant qui vérifiera les ondes électromagnétiques de votre bien et qui se chargera d’attribuer la certification HQE. Cet organisme doit examiner que le bien réponde à au moins la moitié des 14 cibles. Pour procéder à une mise en conformité de votre installation, vous pouvez faire réaliser un diagnostic électromagnétique.

Il semblerait que dans les bâtiments HQE, les ondes électromagnétiques puissent être plus agressives pour le corps humain que dans les autres types de bâtiments, du fait de matériaux plus denses et ultra hermétiques. Pour ces raisons, il est préférable de faire appel à un conseiller en environnement avant leur construction, afin qu'il vous préconise les meilleures solutions techniques pour limiter votre exposition en vous recommandant toute une série de  matériel possible limitant les ondes dans votre logement. Cela vous permettra de vivre en harmonie avec elles. Ces préconisations sont à mettre en œuvre de préférence avant la construction.

Les cibles de la certification HQE sont classées en fonction des niveaux de performances et parmi les 7 cibles que le logement doit respecter, 4 doivent avoir un niveau performant et 3, un niveau très performant. En somme, on met surtout en avant un logement éco-responsable et respectueux du bien-être de ses occupants.

À titre d’information, il est possible d’avoir un label THQE quand la consommation d’énergie d’une habitation reste en dessous de 50 kWh par mètre carré à l’année. Les matériaux ne doivent pas provenir d’un autre emplacement que la zone où se situe le bien. Par ailleurs, les matériaux doivent être sains, bio et respectueux de l’environnement. Veillez également à exposer le bien face au soleil pour qu’il puisse profiter d’une luminosité naturelle.

Quelles sont les économies faisables grâce au label HQE ?

Le label HQE doit répondre à des critères d’écoconstruction et d’eco-gestion. Avec des maisons HQE ou THQE, la facture énergétique sera moins élevée. Grâce à une meilleure gestion de l’énergie, le citoyen va consommer moins quand il utilisera ses équipements, ses lumières ou encore son système de chauffage.

 

L’isolation thermique est aussi importante, car elle participe à l’optimisation des énergies. Si vous réduisez les déperditions thermiques, le système de chauffe sera nettement plus amélioré. Il sera donc moins sollicité dans votre habitation, ce qui contribuera à réduire votre facture.