Quels sont les dangers du CPL ?

Le CPL est une technologie qui date des années 1930 et qui a été développée à partir de 1950 pour l’éclairage public. Il a fait son entrée en force dans les années 2000, avec l’apparition des objets connectés et numériques.


Le CPL ajoute un signal électrique sur l’installation d’électricité qui fonctionne en 50 ou 60Hz dans votre habitation ou sur votre lieu de travail. Nos installations électriques n’étant pas blindées dans la grande majorité des cas, les CPL et CPL Linky rayonneront sur vos circuits électriques et leur présence sera mesurable parfois même loin des murs.


À ce jour, les CPL ne sont pas tous identiques, car ils ne fonctionnent pas tous sur la même gamme de fréquence. Il y a ceux qui sont réservés aux habitations et bureaux, à usage domestique, et qui fonctionnent sur la gamme de fréquence située entre 1,6 et 30 MHz. Il y a également le CPL jour/nuit qui déclenche le tarif horaire réduit de l’électricité à 175 MHz. Il y a encore le CPL des compteurs Linky qui est compris entre 35,9 KHz et 90,6 KHz. Plus les fréquences sont élevées, plus elles auront tendance à affecter notre santé. Les fréquences de 3 KHz à 150 KHz sont réservées au CPL sur de grandes distances, avec une portée avoisinant les 3 kms et entrent dans la catégorie des basses fréquences.  Les fréquences qui sont situées entre 1,6 et 30 MHz sont réservées aux distances moins importantes, sont utilisées pour le haut débit et entrent dans la catégorie des hautes fréquences, répertoriées en 2011 dans le groupe 2B par l’OMS, « cancérigènes possibles ».

 

Le CPL domestique


Le CPL domestique qui fonctionne sur le réseau électrique permet la transmission de données informatiques et est un moyen de substitution au Wifi lorsqu’on ne veut pas créer de réseau ethernet, qu’on ne veut pas opter pour une technologie plus sécurisée comme le Lifi, ni rajouter de répétiteur Wifi dans les autres pièces. Le CPL informatique est particulièrement intéressant pour ce qui est de la facilité d’installation en rénovation. Le CPL domestique, contrairement à la réalisation d’un réseau Ethernet, est sans impact, car nous n’avons aucun besoin de percer les murs.

Pour la mise en œuvre du CPL domestique, il vous suffira de positionner 2 boîtiers électriques minimum au niveau des prises de courant, un émetteur et un ou plusieurs récepteurs, selon la nature de vos besoins de connexion, le tout raccordé sur votre modem ainsi que sur votre ordinateur, par des câbles ethernet ou RJ45. Le CPL domestique peut émettre jusqu’à 300 mètres dans la théorie au sein de votre habitation ou de vos bureaux d’entreprise, du sous-sol aux étages et d’une pièce à une autre. Il est déconseillé de brancher les adaptateurs CPL domestiques sur des multiprises, car celles-ci peuvent engendrer des perturbations et parasitages supplémentaires sur votre réseau électrique. Le signal CPL va s’additionner sur vos câbles électriques 50Hz pour des fréquences comprises entre 1,6 et 30 MHz. Le CPL domestique fonctionne pour la transmission des données entre 200 méga bites par seconde et 1,6 giga bites par seconde, selon le modèle de CPL domestique choisi. D’autres modèles de CPL domestique vont encore plus loin en proposant une combinaison de CPL domestique et de Wifi.


CPL domestique et santé


Malheureusement, certains modèles de CPL domestique seront extrêmement perturbants pour le réseau électrique et pourront de ce fait avoir des conséquences sur la santé humaine. D’une manière générale, il est bénéfique d’éviter le CPL domestique.


CPL jour/nuit et CPL Linky

Le CPL jour/nuit se déclenche deux fois par jour en moyenne, le matin et le soir, avec une durée restreinte du signal CPL qui fonctionne en 175 Hz.

Le CPL Linky a beaucoup fait parler de lui, car celui-ci rentre sur toute votre installation électrique, y compris sur tous vos câbles et gaines électriques, et c’est la raison pour laquelle il est imposé à tous les citoyens. Un certain nombre de personnes se disent impactées par le CPL Linky. Il faut savoir qu’en raison de sa fréquence située entre 10 et 490 KHz, c’est certainement l’un des CPL les plus problématiques, du fait de l’électricité sale qu’il engendre. D’ailleurs, ENEDIS a eu un nombre non négligeable de personnes se plaignant de symptômes après sa pose. Le CPL Linky fonctionne par l’envoi de signaux CPL tout au long de la journée, à intervalle plus ou moins régulier, sur une fréquence comprise entre 35,9 KHz et 90,6 KHz.

Le CPL Linky peut engendrer de grosses perturbations sur votre réseau électrique, c’est ce qu’on nomme la « dirty electricity » ou « électricité sale ». Pour les personnes désirant limiter leur exposition électromagnétique, il faudra bien entendu agir dans une démarche de prévention en posant des filtres anti Linky. A noter toutefois que tous les filtres anti Linky disponibles sur le marché ne sont pas tous identiques sur le taux de réduction de la pollution CPL et que seuls certains d’entre eux sont réellement efficaces. En France, plusieurs centaines de communes ont par le passé refusé le Linky pour des raisons telles que l’augmentation des factures (puisqu’avec le Linky, vos factures passent de factures en KW à des factures en KVA), le risque d’incendies, ainsi que le problème des ondes électromagnétiques que peut engendrer le CPL Linky. Le CPL du Linky participe d’un changement en profondeur de notre société et de notre mode de vie.


Dans l’exercice de mon métier, de plus en plus de personnes me téléphonent après la pause du compteur Linky et me font part de symptômes qu’elles présentent et qu’elles attribuent au compteur Linky. 
Selon moi, les CPL d’une manière générale sont à proscrire, car ils renforcent l’électrosmog et ont un impact non négligeable sur notre santé et le bien-être de nos enfants. 
Pour terminer, je dirais que limiter le CPL, c’est bien, mais il faut y adosser une hygiène électromagnétique en adoptant les bons réflexes et en effectuant une analyse plus approfondie de son environnement électronique en faisant appel à votre conseiller.

 

En résumé :

  • Le CPL domestique/informatique peut être très impactant
  • Le CPL du Linky l’est également
  • Des solutions techniques existent afin de limiter ses effets
  • La réduction de la pollution électromagnétique générée par les CPL est mesurable avec des instruments professionnels

 

 

Le CPL est une technologie qui date des années 1930 et qui a été développée à partir de 1950 pour l’éclairage public. Il a fait son entrée en force dans les années 2000, avec l’apparition des objets connectés et numériques.


Le CPL ajoute un signal électrique sur l’installation d’électricité qui fonctionne en 50 ou 60Hz dans votre habitation ou sur votre lieu de travail. Nos installations électriques n’étant pas blindées dans la grande majorité des cas, les CPL et CPL Linky rayonneront sur vos circuits électriques et leur présence sera mesurable parfois même loin des murs.


À ce jour, les CPL ne sont pas tous identiques, car ils ne fonctionnent pas tous sur la même gamme de fréquence. Il y a ceux qui sont réservés aux habitations et bureaux, à usage domestique, et qui fonctionnent sur la gamme de fréquence située entre 1,6 et 30 MHz. Il y a également le CPL jour/nuit qui déclenche le tarif horaire réduit de l’électricité à 175 MHz. Il y a encore le CPL des compteurs Linky qui est compris entre 35,9 KHz et 90,6 KHz. Plus les fréquences sont élevées, plus elles auront tendance à affecter notre santé. Les fréquences de 3 KHz à 150 KHz sont réservées au CPL sur de grandes distances, avec une portée avoisinant les 3 kms et entrent dans la catégorie des basses fréquences.  Les fréquences qui sont situées entre 1,6 et 30 MHz sont réservées aux distances moins importantes, sont utilisées pour le haut débit et entrent dans la catégorie des hautes fréquences, répertoriées en 2011 dans le groupe 2B par l’OMS, « cancérigènes possibles ».

 

Le CPL domestique


Le CPL domestique qui fonctionne sur le réseau électrique permet la transmission de données informatiques et est un moyen de substitution au Wifi lorsqu’on ne veut pas créer de réseau ethernet, qu’on ne veut pas opter pour une technologie plus sécurisée comme le Lifi, ni rajouter de répétiteur Wifi dans les autres pièces. Le CPL informatique est particulièrement intéressant pour ce qui est de la facilité d’installation en rénovation. Le CPL domestique, contrairement à la réalisation d’un réseau Ethernet, est sans impact, car nous n’avons aucun besoin de percer les murs.

Pour la mise en œuvre du CPL domestique, il vous suffira de positionner 2 boîtiers électriques minimum au niveau des prises de courant, un émetteur et un ou plusieurs récepteurs, selon la nature de vos besoins de connexion, le tout raccordé sur votre modem ainsi que sur votre ordinateur, par des câbles ethernet ou RJ45. Le CPL domestique peut émettre jusqu’à 300 mètres dans la théorie au sein de votre habitation ou de vos bureaux d’entreprise, du sous-sol aux étages et d’une pièce à une autre. Il est déconseillé de brancher les adaptateurs CPL domestiques sur des multiprises, car celles-ci peuvent engendrer des perturbations et parasitages supplémentaires sur votre réseau électrique. Le signal CPL va s’additionner sur vos câbles électriques 50Hz pour des fréquences comprises entre 1,6 et 30 MHz. Le CPL domestique fonctionne pour la transmission des données entre 200 méga bites par seconde et 1,6 giga bites par seconde, selon le modèle de CPL domestique choisi. D’autres modèles de CPL domestique vont encore plus loin en proposant une combinaison de CPL domestique et de Wifi.


CPL domestique et santé


Malheureusement, certains modèles de CPL domestique seront extrêmement perturbants pour le réseau électrique et pourront de ce fait avoir des conséquences sur la santé humaine. D’une manière générale, il est bénéfique d’éviter le CPL domestique. Pour plus d'informations, faites un diagnostic éléctromagnétique de votre domicile.


CPL jour/nuit et CPL Linky

Le CPL jour/nuit se déclenche deux fois par jour en moyenne, le matin et le soir, avec une durée restreinte du signal CPL qui fonctionne en 175 Hz.

Le CPL Linky a beaucoup fait parler de lui, car celui-ci rentre sur toute votre installation électrique, y compris sur tous vos câbles et gaines électriques, et c’est la raison pour laquelle il est imposé à tous les citoyens. Un certain nombre de personnes se disent impactées par le CPL Linky. Il faut savoir qu’en raison de sa fréquence située entre 10 et 490 KHz, c’est certainement l’un des CPL les plus problématiques, du fait de l’électricité sale qu’il engendre. D’ailleurs, ENEDIS a eu un nombre non négligeable de personnes se plaignant de symptômes après sa pose. Le CPL Linky fonctionne par l’envoi de signaux CPL tout au long de la journée, à intervalle plus ou moins régulier, sur une fréquence comprise entre 35,9 KHz et 90,6 KHz.

Le CPL Linky peut engendrer de grosses perturbations sur votre réseau électrique, c’est ce qu’on nomme la « dirty electricity » ou « électricité sale ». Pour les personnes désirant limiter leur exposition électromagnétique, il faudra bien entendu agir dans une démarche de prévention en posant des filtres anti Linky. A noter toutefois que tous les filtres anti Linky disponibles sur le marché ne sont pas tous identiques sur le taux de réduction de la pollution CPL et que seuls certains d’entre eux sont réellement efficaces. En France, plusieurs centaines de communes ont par le passé refusé le Linky pour des raisons telles que l’augmentation des factures (puisqu’avec le Linky, vos factures passent de factures en KW à des factures en KVA), le risque d’incendies, ainsi que le problème des ondes électromagnétiques que peut engendrer le CPL Linky. Le CPL du Linky participe d’un changement en profondeur de notre société et de notre mode de vie.


Dans l’exercice de mon métier, de plus en plus de personnes me téléphonent après la pause du compteur Linky et me font part de symptômes qu’elles présentent et qu’elles attribuent au compteur Linky. 
Selon moi, les CPL d’une manière générale sont à proscrire, car ils renforcent l’électrosmog et ont un impact non négligeable sur notre santé et le bien-être de nos enfants. 
Pour terminer, je dirais que limiter le CPL, c’est bien, mais il faut y adosser une hygiène électromagnétique en adoptant les bons réflexes et en effectuant une analyse plus approfondie de son environnement électronique en faisant appel à votre conseiller.

 

En résumé :

  • Le CPL domestique/informatique peut être très impactant
  • Le CPL du Linky l’est également
  • Des solutions techniques existent afin de limiter ses effets
  • La réduction de la pollution électromagnétique générée par les CPL est mesurable avec des instruments professionnels