ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Policy and Consent Generator

Annick Neveux
St Germain en Laye

Gravement insomniaque depuis plusieurs années…Après toute une batterie d’examens qui ont permis d’éliminer les causes les plus courantes comme un problème de voile de palais, il s’avère que c’est mon « disque dur », alias mon cerveau, qui est en cause…

Sujette depuis 2013 à des « absences » diagnostiquées d’abord « ictus amnésique » puis réévaluées en « crises d’épilepsie » (cette maladie liée au cerveau peut en effet avoir le même  type de manifestation), victime récemment d’un effet visuel en « kaléidoscope » (l’ophtalmo m’a dit que cela venait du cerveau et que certains des tableaux du peintre Kandinsky pouvaient suggérer qu’il en était atteint)… je me suis demandée ce qui pouvait ainsi impacter mon cerveau qui, par ailleurs, marche plutôt bien…

Après diverses recherches,  je décide d’aller voir du côté des ondes électromagnétiques dont j’ai entendu dire qu’elles posaient problème dans bien des cas et en particulier dans le domaine cérébral. M. Leclerc, d’Ondes et Prévention, vient faire un diagnostic  à mon domicile dans les Yvelines : ses instruments de mesure trouvent ici et là divers points très négatifs (dont des ondes provenant d’un relais téléphonique à travers la fenêtre du salon). Mais le plus impressionnant, c’est mon « coin ordi » où je passe souvent des jours entiers pour mon activité professionnelle (je fais beaucoup de recherches sur Internet pour préparer des conférences) : après diverses manipulations comme des changements de câbles, un des instruments qui indiquait en l’état usuel de mon plan travail 8 500 unités (ne me demandez pas lesquelles !!), est descendu à 150 ! Depuis lors, mon sommeil s’est amélioré...En moyenne, j’ai augmenté d’une heure et demi ma nuit (5 heures 30 au lieu de 4, ce qui, pour moi est énorme ! et parfois je fais même une nuit complète de 7 à 8 heures !)… et j’espère bien ne plus avoir d’autres fonctionnements erratiques dus à mon cerveau ! Merci, Ondes et Prévention !

Retour aux témoignages